BLMA - Basket Lattes Montpellier Agglomération
>
Actualités
>
Secteur Pro
>
Interview exclusive du Président du BLMA
Classement LFB
Club Pts MJ V D
1
Bourges
41
22
19
3
2
Charleville-Mézières
39
22
17
5
3
Villeneuve d'Ascq
36
22
14
8
4
Mont-De-Marsan
35
22
13
9
5
Lyon
35
22
13
9
6
Tarbes
35
22
13
9
7
BLMA - Lattes
34
22
12
10
Voir le classement général
Classement Euroleague
Club Pts MJ V D
1
Yakin Dogu Universiteri (TUR)
26
14
12
2
2
Ekaterinburg (RUS)
25
14
11
3
3
Fenerbahçe (TUR)
24
14
10
4
4
Schio (ITA)
21
14
7
7
5
Avenida Perfumerias (ESP)
21
14
7
7
6
Orenburg (RUS)
18
14
4
10
7
Cracovie (POL)
18
14
4
10
Voir le classement général
2
Fev 2018

Interview exclusive du Président du BLMA

Interview exclusive du Président du BLMA
Franck Manna fait un bilan de mi-saison et revient sur ses six premiers mois à la tête du club. Passionné et ambitieux, le Président du BLMA a du gérer une première partie de saison intense
• C'est le moment de faire u bilan de mi-saison, comment se sont passés tes six premiers mois à la tête du BLMA ?

Une première partie de saison très intense, dure aussi, mais surtout passionnante. On a récupéré l’équipe le 3 juillet 2017 sans aucune transition. Nous sommes partis en stage de préparation à Megève, un stage de cohésion et de rassemblement. Pendant ces six premiers mois, nous avons du faire face à beaucoup de blessures, des départs, etc… cela n’a pas favorisé la stabilité du groupe. Depuis ces dernières années, le BLMA a toujours eu l’habitude de jouer les premiers rôles et nous continuerons à être présents, et je rappelle que nous sommes dans une saison de reconstruction. Le projet est excitant et intéressant.

• Le BLMA connait beaucoup de changements d’effectif depuis le début de la saison, le coach doit également composer avec les blessures, qu’est ce que tu peux nous dire à ce propos ?

On peut dire qu’on a eu beaucoup de blessures dont une grave, en la personne d’Ornella (rupture des ligaments du genou). Toutes les joueuses sont passées par l’infirmerie. Sans parler des blessures à répétition de Fati et Anaël, notre capitaine toujours indisponible à ce jour. Une constance qui nous a manqués pour engranger plus de victoires. C’est un contretemps que le coach doit gérer au quotidien, il a du aligner des équipes différentes en championnat et en Euroleague, match après match,  j’en profite pour lui réitérer ma confiance. Les joueuses du centre de formation ont aussi beaucoup été sollicitées, et d’ailleurs heureusement qu’elles sont là. 

On a également eu des départs, avec en premier lieu celui d’Ewa Kobryn en novembre. Maimouna Diarra est arrivée pour la remplacer quelques semaines avant de repartir au Sénégal. Peu de joueuses françaises ou européennes étant disponibles pour prendre le relais, il a fallu se tourner vers les Etats-Unis et l’Australie pour avoir des joueuses de bon niveau susceptibles de rejoindre le groupe. Pour autant le calendrier WNBA et WNBL nous a contraints de jongler avec leur disponibilité : il a fallu composer, trouver des solutions à court terme pour remplacer le poste vacant à l’intérieur, avec Camille LITTLE sur le mois de Janvier, et Suzy BATKOVIC arrivée en début de semaine, pour la fin de saison. En rapport avec ces contraintes de calendrier, nous avons eu trois Américaines dont les durées de contrat se sont chevauchés durant 14 jours. Avec l’impossibilité d’aligner les trois en même temps, cela nous a permis de faire reposer Courtney Hurt, joueuse très régulière et très utilisée aussi. 

• S’agissant de Suzy Batkovic, que peux-tu nous dire sur cette joueuse ?

Son expérience parle d’elle-même. Elle vient de remporter le championnat australien avec Townsville Fire dont elle a fini MVP de la saison. C’est une joueuse expérimentée, qui va nous amener de la stabilité à l’intérieur. Une très bonne nouvelle pour la deuxième partie de la saison, qui je le rappelle, est la plus importante.

• Le BLMA a du se séparer de Giorgia Sottana, qui était très appréciée au sein du club et de l’équipe. Que peux-tu nous dire à ce sujet ?

Giorgia était une joueuse très appréciée, avec un excellent état d’esprit et une rigueur qui était importante pour l’équipe. Pour autant à 29 ans, elle est plus orientée vers la fin de sa carrière. Après l’offre qu’elle a reçue de Fenerbahce, elle nous a sollicités pour pouvoir partir en Turquie. Nous avons analysé la situation et la question s’est posée de la laisser partir ou de la garder : il n’était pas possible de garder une joueuse frustrée de ne pas saisir une telle opportunité sportive de rejoindre le club de Fenerbahce. Une fois la décision prise de la libérer, nous avons engagé une négociation avec le club turc qui nous a permis financièrement de la remplacer par Sugar RODGERS. Cependant j’admets que ce fut un départ douloureux au sein de l’équipe, mais un départ inévitable.


• En contre-partie, l’Américaine Sugar Rodgers est arrivée ...

C’est une joueuse américaine talentueuse et très adroite, sélectionnée pour le All-Star Game 2017. Avec en plus l’arrivée de Suzy, le groupe va gagner en stabilité. C’est un objectif que nous nous sommes fixés pour aborder la deuxième partie de la saison. 

• Y aura-t-il d’autres changements au sein de l’équipe ?

Je rappelle que si nous avions eu une transition harmonieuse, nous n’en serions certainement pas à ce stade. Mais le passé est derrière nous, nous nous concentrons aujourd’hui sur l’avenir. Oui je confirme aujourd’hui que l’effectif ne bougera plus, pour la simple et bonne raison que nous avons atteint le quota réglementaire de contrats pro autorisés sur la saison.  Je réitère : nous pouvons compter désormais sur Suzy et Sugar, Fati qui monte en puissance, Romane qui progresse de match en match, Assitan Marie et Romy qui répondent présentes, Courtney qui est notre meilleure scoreuse et la joueuse la plus régulière à la mi-saison, sans oublier les jeunes du centre de formation qui travaillent au quotidien à nos côtés. Et l’on espère bien évidemment récupérer notre capitaine Anaël Lardy le plus tôt possible.

• La présence d'Edwige Lawson-Wade est de plus en plus remarquée. Que peux-tu nous dire à ce sujet ? Quel est son rôle au sein du BLMA ?

Edwige Lawson-Wade devient directrice sportive de l'équipe professionnelle. En d'autres termes elle va superviser le groupe professionnel, pourra échanger en direct avec les coachs et les joueuses et prendra en charge la partie recrutement. Je suis ravi qu'Edwige nous rejoigne, elle a joué au BLMA, elle connait très bien le club et accessoirement elle habite juste à côté de Lattes. C’est une très bonne nouvelle pour le club. 

• Sans parler de l’aspect sportif, beaucoup de changements ont été effectués, on voit le BLMA plus présent dans le tissu local, on a également remarqué des changements d’agencement dans le Palais des Sports … Quel est le but de toute cette stratégie ?

L’idée est de créer une dynamique positive pour le club, on a déjà opéré un réaménagement dans le Palais des Sports de Lattes, dans l’espace supporters, la Bodéga, mais également dans le salon VIP. Tout ça grâce à nos partenaires Orsa Event et Etincelle. 

• On voit les Gazelles sur tous les fronts, tant sur le parquet que dans les actions sociales ou encore dans la vie du club, c’est important pour toi ? 

Le basketball est avant tout un sport populaire. Nous nous devons d’être proches de tous les pratiquants (nous invitons régulièrement les clubs à venir assister aux matchs, et prévoyons d’aller également à leur rencontre dans les prochaines semaines) et d’intervenir auprès des associations locales et établissements spécialisés (match de gala Handisport, visite des enfants au CHU de Montpellier, soirée avec l’association REVES, rencontre avec les élèves du collège Camille Claudel, récolte pour la Banque Alimentaire …)  Ce n’est que le début, car l’implication du BLMA dans le domaine social me tient particulièrement à cœur. Je peux vous assurer que les Gazelles répondent naturellement présentes, prennent part avec plaisir aux manifestations organisées, et c’est quelque chose qui me réjouit. 

L’équipe pro du BLMA, représentante n°1 du basket en Occitanie, double championne de France et quadruple vainqueur de la Coupe de France, est une vitrine exceptionnelle que nous devons exploiter comme il se doit pour ouvrir de nouvelles perspectives, tant pour le club, que pour ses partenaires et la promotion du basket dans son ensemble. Il faut en effet, comme évoqué en conférence de presse de début de saison, faire rayonner le basket au-delà des frontières de Lattes, et travailler à sa promotion et à son développement dans la Métropole, le département et toute la Région Occitanie. 

• Bien sur il y a cette 1/2 finale de Coupe de France à la maison, un mot sur cet événement ?

Naturellement la 1/2 finale face à Charleville est un grand rendez-vous de la saison. Ce sera à coup sûr une rencontre difficile, nous aurons cependant l’avantage du terrain en jouant ce match le 24/02 à domicile. Il faut rester très vigilant car cette équipe de Charleville-Mézières est très forte, très complète. Il faudra donc prendre ce match avec beaucoup de sérieux pour terminer cette compétition à l’AccorHotel Arena. Sportivement, ce serait extraordinaire cette saison de pouvoir jouer la finale de la Coupe de France, compte tenu des difficultés accumulées ces derniers mois. 

• Qu’est ce que tu peux espérer au BLMA pour cette fin de saison 2017/2018 ? 

La saison est loin d’être finie ! Il y a encore beaucoup de travail à accomplir et de matchs à venir. Pour le secteur amateur, j’espère des victoires de nos mini-gazelles, notamment en Coupe de l’Hérault, et des belles festivités de fin de saison. Je remercie particulièrement tous nos entraineurs pour leur travail quotidien. Pour le centre de formation, j’espère une fin de saison à la hauteur du travail de qualité entrepris par Damien Leroux, et une phase de recrutement constructive pour la constitution de l’effectif 2018-2019. Pour les pros, j’espère une qualification pour la finale de la Coupe de France à Paris, et que le club termine le plus haut possible en championnat de façon à entamer les playoffs favorablement.

• Ton dernier mot ?

Je souhaite remercier nos bénévoles, nos salariés, nos partenaires, et nos prestataires, qui travaillent à nos côtés tout au long de la saison.

Et surtout je renouvelle mes plus chaleureux remerciements à Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Président de la Métropole qui nous a renouvelé sa confiance, ainsi qu’à la Ville de Lattes,  à la région Occitanie et au Département de l’Hérault, qui soutiennent sans relâche le club depuis des années pour en faire le porte-drapeau du sport féminin, et sans qui le BLMA ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.


Actualités du même thème : Secteur Pro

 
LES BLEUES DÉBUTENT LEUR PRÉPARATION POUR LE MONDIAL
30
Jui 2018

LES BLEUES DÉBUTENT LEUR PRÉPARATION...

C'est le début de l'aventure mondiale pour les Bleues. Le premier stage débute...
 
LES PREMIERS MOTS DE MARIELLE AMANT AU BLMA
25
Jui 2018

LES PREMIERS MOTS DE MARIELLE AMANT AU...

C'est avec un grand sourire que Marielle Amant s'est livrée sur sa récente...
 
OPEN LFB : LE BLMA AFFRONTERA NANTES-REZÉ
21
Jui 2018

OPEN LFB : LE BLMA AFFRONTERA...

Suite au tirage au sort réalisé par Mickaël Gelabale et Florent Pietrus, on...
 
INTERVIEW DE THIBAUT PETIT
8
Jui 2018

INTERVIEW DE THIBAUT PETIT

A quelques semaines de son arrivée sur Lattes, le nouvel entraineur assistant...
Contact | © Copyright 2014 | Mentions légales
Devenez fan sur FacebookSuivez-nous sur Twitter
Agence Keyrio